Le Parquet général et FAST-Luxembourg annoncent le succès du volet luxembourgeois de la campagne actuelle d’Europol : le « most-wanted » du Luxembourg a été arrêté en Belgique.

Nesat Bego, d'origine serbe, né le 25 juillet 1978, avait été condamné par défaut par la chambre criminelle du tribunal d’arrondissement de Luxembourg (9e chambre), le 8 janvier 2019 à une peine de réclusion de 5 ans pour avoir commis un attentat à la pudeur avec violences ou menaces sur la personne d’un enfant de l’un ou l’autre sexe âgé de moins de onze ans accomplis (article 372 alinéa 3 in fine du Code pénal). Les faits remontant à début février 2016 avaient eu lieu au sud du pays.

La campagne d’Europol de cet automne, intitulée « Some of Europe’s most dangerous sex offenders under the spotlight » avait été lancée le 27 octobre 2020. Le Service de l’exécution des peines du Parquet général du Luxembourg y avait fait insérer l’avis de recherche de Nesat Bego. Dès le début de la campagne l’avis de recherche en question avait été beaucoup partagé sur les réseaux sociaux et seulement deux jours après le lancement de la campagne, le fugitif s’est retrouvé sous une telle pression qu’il s’est manifesté le 29 octobre depuis la Serbie auprès de la Cellule Recherche Fugitifs du Service de Police judiciaire au Luxembourg. Par la suite, de nombreuses négociations ont été menées avec le fugitif afin de le convaincre de se rendre au Luxembourg. Ces négociations ont été couronnées de succès et en date du 12 novembre 2020, Nesat Bego a quitté la Serbie pour être transféré en avion à Bruxelles où il a été appréhendé hier soir vers 20h00 par la Police fédérale belge, de l’unité de « FAST-Belgium ». Le parquet de Bruxelles a été avisé de cette arrestation.

Le Service de l’exécution des peines du Parquet général fera parvenir le mandat d’arrêt européen aux autorités judiciaires belges en vue de la remise de Nesat Bego et de son incarcération au Centre pénitentiaire du Luxembourg à Schrassig.

Cette arrestation a pu se faire dans les meilleurs délais et sans accrocs grâce à l’excellente coopération des unités de recherches ciblées des Services de Police respectifs (Fugitive Active Search Teams – FAST) du Luxembourg, de la Belgique et de la Serbie.

 

Dernière mise à jour